Etes-vous fait pour le mentorat ?

Etes-vous fait pour le mentorat ?

7 mars 2019 0 Par bluespirit70

Être un mentor, ou coach, c’est avant tout construire une relation basée sur la bienveillance. Que ce soit entre parrain et filleul ou coach et apprenti, un mentorat est un partage d’expérience et un soutien en marge d’une activité. Particulièrement populaire parmi les entrepreneurs, cette pratique peut s’appliquer à quasiment tous les secteurs d’activités.

Dans l’exemple du secteur de la vente, les vendeurs deviennent souvent coach à leur tour afin de partager leur expérience et aider les vendeurs débutants à se lancer et réussir. Si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à jeter un œil à ce que des leaders dans la vente directe tel que Geninc peuvent vous proposer.

Comment se positionner en tant que mentor ?

Mettre son expérience au service des autres n’est pas si aisé qu’il pourrait y paraît. Il ne s’agit pas de proposer des solutions toutes faites à votre mentoré, mais d’initier une réflexion afin de guider une action ou une prise de décision. Au lieu de s’inscrire dans une démarche de proposer des solutions, un mentor se base sur son expérience pour analyser la situation et orienter la réflexion selon ce qui est pertinent dans le cas présent.

Il n’y a pas de méthode universelle pour être un bon mentor, l’accompagnement est fondamentalement lié aux personnalités du mentor et mentoré et chacun trouvera une dynamique bien spécifique à leur paire.

Un principe fondamental du mentorat est la légitimité. Une bonne façon de se lancer et se demander en quoi votre expérience professionnelle et personnelle sont pertinentes et peuvent servir les autres. Une fois cette réflexion lancée, vous serez en mesure de vous positionner en tant que mentor et de trouver ce qui marche pour vous et vos mentorés.

Une relation basée sur la confiance

La confiance est la base d’une relation réussie. Dans une dynamique où le mentor peut être vu dans une lumière plus favorable du fait de son expérience et ses connaissances, il est nécessaire d’établir une relation saine, d’égal à égal. En s’appuyant sur la sincérité du mentor et mentoré ainsi que sur un rapport partagé, la confiance peut s’installer petit à petit, posant les bases de la réussite d’un mentorat.

Cela n’empêche qu’un mentor doit investir du temps et organiser les rencontres régulièrement – cela demande un engagement et une disponibilité physique et mentale importante. Chacun à ses activités et il n’est pas toujours simple de s’organiser, aussi est-il nécessaire de réfléchir avant de s’engager dans un mentorat.

Si un mentorat peut apporter un sens de l’accomplissement, il faut également savoir faire face aux échecs et doutes de votre mentoré. L’expérience se vit à deux et est faite de bons et moins bons moments, en tant que mentor il est indispensable de savoir rebondir et aller de l’avant.

Vous l’aurez compris, un mentorat est un engagement prenant mais également un partage d’expérience qui bien souvent se passe dans les deux sens ! S’il faut savoir mener un mentorat à sa fin, rien de vous empêche de garder contact avec votre mentoré.